mercredi 2 septembre 2009

Les Chevaliers de la table ronde : Compte Rendu 01

Cette semaine, j'avais réuni une escouade d'amis aventuriers afin de se laisser dans une petite partie des Chevaliers de la table ronde !

Installation du plateau, et choix des chevaliers :

Jen' sera sire Owain
Eric sera sire Perceval (ca lui va tellement bien^^)
Max sera sire Bors
Rudy sera sire Bédivère
Et moi même donc, au vu du sang royal qui coule dans mes veines, je serai Arthur, le grand !

Nous distribuons les cartes et notamment les cartes de loyauté, pour savoir si par hasard, un félon ne se cacherait pas parmi nous. Et la première surprise, je pose les yeux sur ma carte, et quelle ne fut pas mon étonnement de voir qu'Arthur, ce roi légendaire, était le félon....

Je regarde mes cartes, j'avais une majorité de cartes "Graal" qui permettent de récupérer l'objet en question....Montrant l'exemple pour le premier tour, je perds avec honneur un point de bravoure, et je me dirige alors vers la coupe sacrée, suivi de près par sire Bédivère qui lui aussi avait un maximum d'informations sur le saint objet...Et en passant, je me suis dit qu'il fallait mieux que la coupe sacrée tombe entre mes mains, plutôt qu'entre les mains d'un chevalier loyal, intègre, vertueux, bref, le chevalier modèle ! Sans compter que cela m'a permis de rester plusieurs tous à quêter le Graal, sans aider aux autres quêtes....Et puis, tout le monde est à mille lieux de penser qu'Arthur est un félon, ca aide...!

Les tours passent, et se ressemblent...Tous les chevaliers font de leurs mieux pour accomplir les quêtes. Durant mon tour, je tire la carte noire 'Les Brumes d'Avalon", qui permet d'ajouter une épée noire sur la table ronde lorsqu'une quête a échouée ! Parfait pour ma ptite affaire tout cela ! Rappellons que le but du jeu est, pour une équipe de chevaliers loyaux, de poser 7 épées blanches sur la table ronde...

Je passe donc quelques tours avec le sire Bévidère sur la quete du Graal, et cela paye, puisqu'au bout d'un moment, je récupère la sainte coupelle ! Mais du coup, nous n'avons pas pu nous occuper des autres quêtes, et le nombre d'engins de siège devient préoccupant, pas pour moi bien évidemment qui me réjouit en secret du siège de Camelot !!!

De son coté, Sire Owain m'a beaucoup aidé dans ma tâche, car son attitude peu coopérative a fait de lui, le pauvre, un félon parfait ! Devant tant de suspicions, j'ai du intervenir, en ma qualité de roi de Bretagne, pour le démasquer. Bien sur ce n'était pas un félon, mais cela m'a permis d'ajouter une épée noire sur la table, sans éveiller les soupçons sur ma propre traitrise !

Alors que sire Perceval tentait de récupérer Excalibur, que sire Owain et Bédivère combattaient les engins de siège, que sire Bors combattait les Saxons et que je supervisais tout cela, sans mettre des âatons dans les roues de mes coéquipiers, j'attendais qu'ils soient tout de même submergés de tâches, pour me dévoiler au grand jour. Révélation que je fis à l'aide de la carte "Destinée", qui a obligé les preux chevaliers à se défausser de 2 cartes blanches chacun...A la stupéfaction de tout le monde, certains se retrouvèrent sans carte et ne purent donc plus accomplir de quête, si bien que les saxons et les engins de sièges débarquèrent en masse, sans compter sur l'Armure de Lancelot qui était perdu à jamais !



Sire Perceval fut le premier à en payer les frais, son don de prémonition lui permit d'entrevoir le sombre avenir, et il préfèra mourrir plutôt que de voir tomber Camelot. Suivant les bons conseils de son ami, sire Bors en fit de même ! Si bien qu'à mon tour, les Saxons et les catapultes eurent raison de Camelot, qui tomba ! Une belle victoire, ou une belle défaite, tout dépend comment on se place !


Quelque chose me dit qu'on ne va pas en rester là, et la vengeance est proche ! A bientôt chevaliers !

2 commentaires:

Yves a dit…

Bien sympatique, ce compte-rendu. Dommage que le suspense ait été éventé dès le début. Je ne donnais pas cher de la peau des chevaliers, avec leur charismatique leader dans le mauvais camp...

Boulius a dit…

Merci Yves,
Oui c est vrai, après relecture, j'aurai du tourner le compte rendu dans l'autre sens, j'y penserai pour le prochain^^